My first book. Part 2

L’enveloppe.

 

Amy est ma meilleure amie, pas parce qu’ on se ressemble mais plutôt parce qu’elle arrive à me supporter telle que je suis. Elle est quand même intelligente sur certains points, par exemple, elle trouve aussi que les garçons sont dégueulasses. Une fois dans notre classe, un jeudi après-midi, c’était le cours de math, on avait une prof qui était un pur somnifère, à la différence avec les somnifères qu’on achetait à la pharmacie, elle, c’était un somnifère en chair et en os qui vous endormait par télépathie, sans votre consentement bien évidemment. Ce jour-là, ces 2 garçons étaient assis derrière moi, ils faisaient un « concours de boulette de crotte de nez ». Ils devaient en faire le plus possible ( entre 4 et 5) et celui qui en avait le moins devait manger le tout. Evidemment, celui qui avait perdu refusait de les manger, ce qui amusa grandement son  » partenaire de concours » qui se faisait une joie de les lui faire ingurgiter lui-même. Ils étaient mort de rire et moi j’allais littéralement mourir de dégout. J’avais réellement souhaité ce jour-là, que mon prof somnifère soit assez « fort » pour me faire tomber dans les vapes. Tulutlutltu. C’était encore Amy. Je jetai un œil à l’horloge. Il était déjà 14h30. « Mon Dieu ce que le temps passe vite  » pensai-je. J’ouvris mon sac, il y avait bien mon cahier de français ( mon cours préféré), mon plumier, ma latte , mon bloc de feuille, tout ce qu’il me fallait pour mener à bien ma dissertation. Il drachait dehors et il me fallait absolument sortir maintenant car j’était déjà très en retard. Comme tout les mercredi après-midi, Amy et moi avions prévu de faire nos devoirs ensemble. Je mis mon manteau, j’ouvris la porte puis la refermai et me mis à courir en direction de l’arrêt de bus. Je continuai à trottiner et c’est alors que j’aperçu une vielle femme en mini robe toute tremblotante

Sarah: « Vous voulez ma veste madame? »

La femme:  » Ce n’est pas de froid. J’ai la maladie de Parkinson… et puis ça ne te regarde pas. » me lança t-elle d’un regard sournois.

Sarah: « Ah bon … » lui dis je timidement.  » Quelle horrible créature » pensai-je. « Vielle, moche et en plus impoli, …. et puis c’est qui ce Parkinson? » me questionnai-je en la fixant.

La femme: » Allez va-t’en , avorton. » me hurla t-elle en me poussant.

Sarah :  » Doux Jésus, mais que vois je, madame, ne vous a-t-on pas appris les bonnes manières?…Et je ne suis point un avorton. » lui dis je sur un ton de réprimande pour la taquiner un peu. Voyant qu’elle n’était pas du tout réceptive à mon sens de l’humour, je décidai de partir, de plus, j’étais très en retard. Amy allait se fâcher.

 

 

Voici la deuxième partie de ma toute première histoire intitulé « l’Enveloppe » .

Genre:  fantastique et thriller.

N’hésiter surtout pas à émettre des commentaires ( négatives ou positives) afin de pouvoir m’améliorer de jour en jour. Les suggestions sont également les bienvenues XD.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s