Publié dans Développement personnel

Je suis absolument heureuse et reconnaissante d’avoir raté mon permis pratique…4 fois! Partie 2.

Hellooo, comment vont mes chatons? Moi , ça va bien 😉👍. Je m’excuse pour le retard car cet article aurait du être publié bien avant aujourd’hui mais bon, la vie c’est souvent comme on peut et non comme on veut lol.Comme je vous l’ai expliqué dans la première partie, j’ai vraiment eu du mal à réussir mon permis. Aujourd’hui, je vais vous expliciter le déroulement de mes cinq examens de permis.

  • Echec 1

J’ai complètement nié un panneau d’obligation. Je n’étais pas du tout triste bien au contraire, mon erreur m’a drôlement bien amusé.

  • Echec 2 

Quelques mois plus tard, je ne me sens pas prête, je stresse et je tremble. Je compte sur madame la chance. Etrangement, je suis très concentrée et je conduis bien….mais….il faut bien un mais….je devais entamer une toute petite autoroute tout en restant sur la bande de sortie ( à peu près cinq minutes avant d’atteindre un carrefour). Etant donné que je n’avais roulé que deux fois sur le ring ( tout s’était bien passé), il y avait deux semaines de cela, je ne sais pour quelle raison je me trompai de vitesse entre la 2ème et la 4ème. Au lieu d’accélérer, j’ai donc décéléré….Heureusement, je me suis vite reprise.  Le monde s’était écroulé à mes yeux. Je me sentais comme une bonne à rien. Je m’en voulais tellement d’être aussi mauvaise et d’avoir pu mettre ma vie et celle des autres en danger . Je ne reprends le volant que 8 mois plus tard.

  • Echec 3

Je conduis deux semaines avec mon nouveau moniteur et celui-ci me dit que je n’aie aucune raison de m’inquiéter et que tout se passera bien. Le jour J, je conduis très bien durant toute la séance mais…encore un mais …à un carrefour, des véhicules à droite et à gauche, un céder le passage, je m’arrête. La voie est libre, je m’apprête à m’engager quand soudainement le moteur décide de caler. Mon rythme cardiaque s’accélère. Une seconde fois. Je tremble. Une troisième fois. Je commence à remarquer la lassitude de mon examinateur. Il me manque de l’oxygène. Enfin, je démarre et je m’engage. Examen raté. Il y avait un véhicule qui venait au loin, à ma gauche. Je n’ai pas respecté le céder le passage. Je pense avoir pleuré une bonne dizaine de minutes. J’avais enfin pu reprendre espoir et voilà que tout s’écroule de nouveau. Mon examinateur et mon moniteur me rassurent que je conduis bien mais qu’il me faut impérativement trouver une solution à mon stress.

  • Echec 4

Je reprend RDV 10 jours plus tard ( j’étais toujours dans la précipitation) . Je me rassure. Je me dis que cette fois-ci, se sera la bonne et que je n’ai aucune raison de m’inquiéter. Je me mets de nouveau la pression. Je stresse mais je reste fixée sur l’objectif : obtenir mon permis pratique. Le jour J, je stresse mais je me force à rester concentrée. Je conduis jusqu’à la fin de la séance. Aucune remarque de l’examinateur durant l’examen. Sans aucun soupçon, je rate encore une fois mon permis.

Mes fautes;

  1. Il me fallait entamer l’entrée de l’autoroute avec minimum 50km/h.
  2. Une conduite défensive ( c’est à dire un peu brusque).
  • RÉUSSITE

Je travaille énormément sur ma psychologie avant de reprendre le volant 4 mois plus tard. Cette fois-ci, je freine mon obsession sur l’obtention du permis. Ce que je convoitais à présent, était d’être à l’aise au volant. Je pris pour habitude de me répéter inlassablement que j’adorais conduire et que c’était tellement facile. Je me fis à l’idée que pour moi c’était plus difficile mais que ce n’était pas grave. Tout le monde galère dans quelque chose à un moment ou à un autre. On vit tous sur la même planète mais dans des mondes différents. Nous menons tous un combat dans la vie et il est propre à chacun. Je me forçai à rester dans le moment présent quand je prenais le volant. Ne plus précipiter les choses, ne plus penser au carrefour ou au rondpoint suivant. Chaque chose en son temps. Je commençai petit à petit à aimer conduire. J’ai surtout apprécié les codes de politesse sur la route EX; un appel de phare pour vous inviter à passer en premier. Je trouvais cela super comique . Je ne stressais plus lorsqu’un fou furieux klaxonnait alors que je roulais déjà à la vitesse limite. J’étais devenue zen. Le jour J, je me réveille, je stresse, j’ai la nausée, j’ai le vertige et une atroce envie de vomir. Je ne me sens pas à la hauteur et je n’ai plus qu’une seule envie : tout laisser tomber . Je ne voulais plus me confronter à un autre échec. Je me sentais faible et totalement désarmée face à la situation. Je me lève donc de mon lit déterminée à changer la date du RDV pour la semaine prochaine. J’en fait part à ma maman qui me dit « de toute façon si tu n’est pas prête maintenant, tu ne le seras pas non plus la semaine prochaine, alors franchement , vas-y quand même et puis on verra bien ». Convaincue, je fais ce qu’elle me dit. Arrivée sur les lieux, je ne fais que penser à ma réaction et aux émotions que j’allais ressentir après cet échec que j’allais surement devoir revivre. Rien que d’y penser cela me donnait le vertige. Je fis tout mon possible pour ne plus penser au résultat de l’examen et je me répétai inlassablement dans ma tête : « il ne sert à rien de stresser , tu n’es venue ici que pour passer du bon temps, juste pour t’amuser, il ne te sert donc à rien de te mettre de la pression ». Cela peut paraître paradoxale mais cette méthode fonctionna parfaitement. J’étais très concentrée .Bizarrement, mon cerveau n’était pas emballé. Je réussi mon permis sauf que…..cela ne me fit AUCUN EFFET. Je pensais pleurer de joie à l’obtention de celui-ci mais à ma grande surprise, cela ne me fit absolument rien du tout, si ce n’est que du soulagement.

Voilà mes chéris d’amour j’espère que mon parcours aura pu aider certains d’entre vous. N’hésitez surtout pas à partager vos expériences ou à me poser des questions si vous en avez. Je ferai de mon mieux pour vous donner la réponse la plus adéquate possible ( par rapport à mon expérience évidemment).

Ps: Veuillez excusez mes fautes d’orthographes ou de syntaxes si vous en trouvez. J’aurai pu attendre d’être parfaite avant de me lancer dans la blogosphère mais je préfère commencer médiocrement pour pouvoir évoluer brillamment par la suite.

Voilàààà !! Au prochain article et je vous fais 3 bisous ; un baveux, un mielleux et un écrémé 🤣😂😍😘.

Auteur :

Etudiante en communication et passionnée par l'écriture, la mode, le développement personnel , les langues et le cinéma , je souhaite partager avec vous mes expériences et mes passions. Enjoy :)

6 commentaires sur « Je suis absolument heureuse et reconnaissante d’avoir raté mon permis pratique…4 fois! Partie 2. »

  1. Le stress c’est effectivement quelque chose que je vais devoir gérer pour mon futur examen du permis de conduire 😁 Déjà que c’était un mélange d’émotions intenses quand j’ai reçu mon autorisation de conduite accompagnée, alors le permis je n’imagine même pas 😂 Mais bon, comme tu l’as dit le plus important c’est d’être à l’aise ! Heureusement que je peux m’entraîner plus ou moins à volonté avant de me lancer 😊 Bisous 😘

    Aimé par 2 personnes

  2. Merci pour cet article.
    J’ai aujourd’hui effectué mes 3000 kilomètres en conduite accompagnée. Je conduis plutôt bien.
    Je pense donc passer le permis dans moins d’un mois. Il faut que je prenne maintenant le RDV pour passer le permis.
    Mais je suis aujourd’hui très motivé à le passer.
    Merci en tout cas pour ce superbe article.
    echodelinfo.wordpress.com

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s